déménagement paris 15

Aide à la mobilité

Vous souhaitez déménager mais vous n’avez pas les fonds nécessaires ? L’État met à la disposition des particuliers une solution : l’aide à la mobilité. Cette aide d’État permet aux particuliers d’avoir une aide pour déménager, dans l’optique de se rapprocher de son lieu de travail ou de son lieu de formation. Si cette aide de 1 000€ est précieuse pour les foyers modestes, tous ne peuvent pas y accéder.

Les conditions pour obtenir l’aide à la mobilité

L’aide à la mobilité est une subvention donnée par l’État, dans l’optique de rapprocher les Français de leur lieu de travail et donc de permettre aux particuliers en difficulté d’accès, de passer moins de temps dans les transports ou dans leur voiture. C’est une mesure qui vise non seulement le gain de temps, mais aussi de réaliser des économies sur le court terme, surtout pour ces foyers aux revenus modestes.

Les prérequis

Pour obtenir cette aide, vous devez avant tout vérifier que vous êtes bien éligible. En effet, de nombreuses conditions sont demandées pour pouvoir toucher cette subvention. Vous devez répondre au moins à l’un de ces critères :

  • Vous êtes un salarié en formation.
  • Vous êtes un salarié dans le secteur privé.
  • Vous êtes titulaire d’une promesse d’embauche.
  • Vous avez décroché votre premier emploi ou vous êtes en alternance.

En plus de remplir l’un de ces prérequis, vous devez répondre aux conditions suivantes pour bénéficier de l’aide à la mobilité :

  • Vous salaire est inférieur à 1,5 fois le SMIC, soit 2 281,83€ brut par mois.
  • Concernant votre lieu de travail, vous vous y rendez en transports collectifs, ou via des transports individuels (vélo, trottinette, etc.), pour un temps de trajet inférieur à 30 minutes (ou 1 heure dans les DROM).

Votre logement doit aussi respecter quelques conditions :

  • Votre nouveau logement est votre résidence principale en France ou dans les DROM.
  • Il se situe dans le parc locatif privé, social ou intermédiaire (hors Crous).
  • Le logement doit faire l’objet d’une signature d’un bail, que vous viviez seul ou en colocation. Si vous habitez dans une structure collective, il est possible de demander une convention d’occupation.

Pour obtenir cette subvention d’aide à la mobilité, vous avez pour obligation de réaliser votre demande dans les trois mois suivant la signature de votre bail, ou de votre convention d’occupation, si vous habitez en résidence collective.

Aide à la mobilité

Comment faire votre demande ?

Pour faire votre demande, vous pouvez vous tourner vers des sites spécialisés dans la demande d’aide à la mobilité. Vous avez pour obligation de pouvoir justifier de votre situation professionnelle et personnelle, afin que l’aide vous soit remise dans les plus brefs délais. Pour rappel, cette aide de 1 000€ est une subvention, vous n’avez donc pas à la rembourser plus tard.

Les pièces justificatives demandées

Dans le cadre d’une demande d’aide pour votre déménagement à Paris, par exemple, vous devez joindre de nombreux éléments qui attestent de la véracité des informations de votre dossier. Un site spécialisé dans la demande d’aide à la mobilité pour votre déménagement doit recueillir l’ensemble des documents suivants :

  • Un justificatif d’identité (passeport, carte d’identité…).
  • Un justificatif de votre situation professionnelle. En fonction de votre place (salarié, en formation, en alternance, etc.), la pièce justificative à fournir peut être un contrat de travail, un contrat d’alternance, un justificatif de formation, ou un justificatif de votre précédente situation professionnelle.
  • Un justificatif de logement, tel que votre bail ou votre convention d’occupation signée par le bailleur et par vous.
  • Un justificatif de transport. Par exemple, votre abonnement pour prendre les transports publics, ou un mot de votre employeur qui démontre que vous mettez moins de 30 minutes pour vous rendre sur place.
  • Un RIB, afin que la structure vous envoie directement l’argent sur votre compte.